Asie Solidaire

 

 

Synthèse des résultats de l'opération

 

1e jour mercredi 5 janvier 2005: lancement auprès de la Presse orale par le Rotary Verviers Vesdre, les Soroptimist, le Kiwanis, Le Fifty One et le Richelieu.

2e jour jeudi 6 janvier 2005: lancement auprès de la Presse écrite: 5 € de dons

3e jour: vendredi 7 janvier 2005: 1.575 € de dons (report 1.580 €)

6e jour: lundi 10 janvier 2005: 1.818 € de dons (report 3.398 €)

7e jour: mardi 11 janvier 2005: 1.527,50 € de dons (report 4.925,50 €)

8e jour: mercredi 12 janvier 2005: 960 € de dons (report 5.885,50 €)

9e jour:  jeudi 13 janvier 2005: 3.340€ de dons (report 9.225,50 €)

10e jour: vendredi 14 janvier 2005: 2.625 € de dons (report 11.850,50 €)

13e jour: Lundi 17 janvier 2005: 330 € de dons (report 12.180,50 €)

14e jour: mardi 18 janvier 2005: 4.672,50 € de dons (report 16.853 €)

15e jour: mercredi 19 janvier 2005: 1.745 € de dons (report 18.598 €)

16e jour: jeudi 20 janvier 2005: 915 € de dons (report 19.513 €)

17e jour: vendredi 21 janvier 2005: 220 € de dons (report 19.733 €)

20e jour: lundi 24 janvier 2005: 40 € de dons (report 19.773 €)

21e jour: mardi 25 janvier 2005: 145 € de dons (report 19.918 €)

22e jour: mercredi 26 janvier 2005: 851 € de dons (report 20.769  €)

23e jour: jeudi 27 janvier 2005: 60 € de dons (report 20.829  €)

24e jour: vendredi 28 janvier 2005: 145 € de dons (report 20.974 €)

27e jour: lundi 31 janvier 2005: 78 € de dons (report 21.052 €)

A ce total de dons versés par les Citoyens de la région verviétoise, s'ajoutent un don de 12.500 € offerts par le Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Verviers et 2.000 € offerts par le Collège des Bourgmestre et Echevins de la Commune de Baelen.

27e jour: lundi 31 janvier 2005: 14.500 € Ville de Verviers et Commune de Baelen (report 35.552 €)

Remise des dons à Médecins sans Frontières ce lundi 31 janvier à l'Hôtel de Ville de Verviers en présence de son Exellence Monsieur l'Ambassadeur d'Indonésie.

mardi 1 février 2005: 180 € de dons (report 35.732 €)

jeudi 3 février 2005: 925 € de dons Basket Club Pépinster (report 36.657 €)

vendredi 4 février 2005: 620 € de dons (report 37.277 €)

vendredi 11 mars 2005: 3.939,08 € de dons du personnel de SCA Higiène Products SA, avec complément de la Société (report 41.216,08 €)

31 mars: 155,00 de dons des "Amis du chou de Jalhay" (report 41.371,08 €)

7 avril 2005: 600,00 de dons du Rotary de Herve (report 41.971,08 €)

Un second versement à MSF a été effectué ce 21 mai 2005 laissant un disponible de 971,08 € pour un projet à définir ultérieurement.

 

2006 et le projet de 7 jeunes des HEC...

 

   

 

 
Lorraine BODEUX (4ème ingéniorat commercial HEC), Julie MASSIN (2ème bac en sciences de gestion HEC-Ulg), Jonathan MELCHIOR (Gradué en électronique et bachelier en informatique), Marie BROI (2ème bac en sciences de gestion HEC-Ulg), Judith HENRION (1ère bac médecine à l’Ulg), Aurélie PONCIN (1ère bac médecine à l’Ulg), Philippe JUDONG (1ère bac en sciences politiques Ulg)

Ils ont décidé de relever un défi!

Ils sont venus nous décrire leur projet ce 25 avril 2006:

"...En collaboration avec l’ONG SEVAI dans ses projets de développement des zones rurales dans le sud-est de l’Inde, nous nous rendons à Thiruvettaikudi où nous participerons à la reconstruction de 2 maisons détruites par le Tsunami.

Nous donnerons également des cours d’anglais aux enfants qui suivent des cours dans les écoles de l’open school système de SEVAI..."

Tous les détails de ce projet se trouvent sur le site horizons.hec.be

Ce projet a été jugé digne de recevoir le solde des dons

et de clôturer ainsi "Verviers, ma ville...Asie Solidaire".

Nous leur avons donc versé le solde de 971,08 € auquel s'ajoute une aide particulière du Rotary Verviers Vesdre de 200 € visant à soutenir plus particulièrement un projet étudiant, soit un total de 1.171,08 €.

MERCI à ces jeunes qui vont ainsi prolonger l'action des verviétois!

248-0602836-11 est le compte de  "Verviers, ma ville..."

 

 

logo horizons.jpg (45610 octets)

L’OIC HORIZONS (Organisme d’Intérêt Collectif) est une association estudiantine au sein des HEC-Ulg dont l’objectif est de promouvoir une économie alternative auprès des étudiants et de les sensibiliser à la problématique des relations Nord/Sud.

indiens et nous.jpg (41985 octets)

Chaque année grâce à cet organisme, des étudiants ont la possibilité de partir en projet de coopération dans différents pays du Sud (Pérou, Inde, Sénégal, Brésil, Vietnam…). Cette année encore, 3 groupes sont partis en Inde et au Pérou.

  maison pour les victimes du tsunami.jpg (34471 octets)

Le projet Inde de cette année devait aider à construire une maison pour les victimes du Tsunami de décembre 2004. Nous travaillons depuis quelques années maintenant en collabo-ration avec l’ONG SEVAI (www.sevai.org) et des projets ont déjà été réalisés avec eux dans la région du Tamil Nadu en Inde du Sud. Cette année, comme les fonds récoltés ont été plus importants que prévu, nous avons pu ajouter la construction d’une école à celle de la maison. Nous avons apporté sur place plus de 5.500 €! Nous sommes partis à 7 étudiants et cette expérience nous a beaucoup apporté.  

petit déjeuner équitable.jpg (38429 octets)

Pour juillet 2007, nous avons des projets en Bosnie, au Rwanda, au Brésil et au Maroc pour lesquels nous recherchons maintenant des participants et, plus tard, des sponsors. L’OIC Horizons organise également, durant l’année scolaire, des petits déjeuners équitables une fois par mois, une soirée jeux, un match d’impro, la semaine Campus Plein Sud, et bien d’autres activités. Ceci dans le but de sensibiliser les étudiants aux problématiques des relations Nord-Sud, au commerce équitable ou encore aux énergies alternatives. *

 


Remerciements

L’équipe du projet Inde tient à remercier vivement toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation du projet, et plus particulièrement les personnes suivantes :

 Monsieur K. Govindaraju, fondateur et directeur de l’organisation SEVAI (Society for Education, Village Action improvement) pour son aide depuis la préparation en Belgique jusqu’à sa réalisation sur place, son suivi après notre départ et pour nous avoir fait découvrir le mode de vie des Indiens et la culture de son pays.

 Tout le personnel et les professeurs du centre SEVAI de Nagappattinam qui nous ont si bien accueilli en particulier Sakti et Ramia qui ont partagé notre quotidien.

 Et enfin toutes les personnes et entreprises qui nous ont fait des dons ou sponsorisés, sans qui le projet n’aurait pu se concrétiser :  

image004.png (19246 octets) image005.png (22193 octets) image006.png (16828 octets) image007.png (33582 octets) image008.png (27869 octets)

  La ville de VERVIERS pour son opération « Verviers ma ville… Asie solidaire » et ses différentes organisations :                                                             

·        Le Kiwanis Club du pays de HERVE.

·        Le Rotary Club de Liège Nord-Est.

·        Le groupe HEC.

·        Le Kiwanis Club de Huy.

·        Le Rotary Club de Chaudfontaine.

·        L’Institut du Sacré Cœur de Vielsalm.      www.iscvielsalm.be

·        Le Club Soroptimist des Fagnes.

·        Administration Communale de Vielsalm.

·        Spanolux SA.

·        Monsieur René MOULAN.                     www.moulan.be

·        Et bien d’autres encore…

1. Acteurs du projet

 

Ce projet, tout au long de ses phases de gestation et de réalisation, a compté sur l’appui et le dévouement de plusieurs acteurs principaux :

 ·       L’OIC HORIZONS, organisme estudiantin au sein des HEC-ULG dont l’objectif est de promouvoir une économie alternative auprès des étudiants et de les sensibiliser à la problématique des relations Nord/Sud.

 ·       L’ONG SEVAI et son directeur Monsieur K. Govindaraju ainsi que les étudiantes et professeurs du centre SEVAI de Nagappattinam.

 ·       Les sponsors.

 ·       Et bien entendu, les 7 étudiants ayant participé au projet.

2. L’équipe

                                                                                                    

caline à trier 053BODEUX Lorraine

4ème ingéniorat commercial – HEC

espagnol, anglais, allemand

0496/82.86.25

lbodeux@hotmail.com  

image020.png (87190 octets)

    

MASSIN Julie

2ème bac gestion de l’entreprise - HEC-ULg

anglais, espagnol, italien

04/362.49.49 - 0498/73.21.87

vampishsarona@hotmail.com  

image022.png (88371 octets)

                                   MELCHIOR Jonathan

Bachelier en électronique et informatique

Anglais

0474/22.79.95

jmelchior@tele2.be   

image024.png (72386 octets)

BROI Marie

2ème bac gestion de l’entreprise - HEC-ULg

anglais, espagnol, néerlandais

04/365.52.02 - 0474/40.17.32

kirikoo_5@hotmail.com  

image026.png (110628 octets)

 

HENRION Judith

1ère bac médecine - ULg

anglais, allemand

0478/97.33.67 - 04/371.23.60

judith.henrion@skynet.be  

image028.png (107943 octets)

PONCIN Aurélie

1ère bac médecine – ULg

anglais, néerlandais

0497/26.75.58

  image030.png (96919 octets)

JUDONG Philippe

1ère bac sciences politiques – ULg

Anglais

0495/94.98.89

philoujudon@hotmail.com  

image032.png (68759 octets)

 

3. Objectifs du projet

 

Notre but premier était tout d’abord d’aider les victimes du Tsunami comme nous l’avait proposé Monsieur Govindaraju. Notre objectif était la construction d’une maison. Ayant récolté plus de fonds que prévu, nous sommes parti en Inde avec assez d’argent pour en construire deux. Une fois sur place, nous avons discuté de tout cela avec le directeur.

C’est alors qu’il nous a fait part de son envie d’agrandir l’école de Nagappattinam, où nous séjournions. En effet, le nombre d’élèves ne cessant d’augmenter, il devenait presque impossible de donner cours dans de bonnes conditions. Les élèves étaient souvent un peu plus de 70 dans une classe de 50 m².

Nous avons donc accepté de mettre une part de notre budget à la disposition de SEVAI pour construire de nouveaux bâtiments. De plus, plusieurs maisons pour les victimes du tsunami étaient déjà en construction, l’ONG SEVAI travaillant en collaboration avec plusieurs autres organisations qui poursuivent le même but que nous.

Ainsi, nous pouvions commencer directement la construction de l’école et il était plus facile pour nous de travailler où nous logions, directement sur place, plutôt que d’aller jusqu’aux chantiers des maisons où bien assez de personnes s’affairaient déjà à la tâche.

En discutant avec Monsieur Govindaraju, nous avons découvert l’étendue de l’ONG SEVAI et son action pour rendre la vie rurale de meilleure qualité. Quand nous sommes arrivés, nous avons pu nous rendre compte de l’ampleur du travail à réaliser.

Après la catastrophe du tsunami, en décembre 2004, des habitations provisoires ont été construites pour reloger au plus vite les familles sans abris en attendant les fonds qui allaient permettre de construire de vraies maisons pour ces familles. En effet, il faut compter entre 2.500 et 3.000 € pour ces nouvelles constructions qui doivent dorénavant répondre à des normes anti-sismiques très strictes pour limiter les dégâts si l’histoire venait à se répéter.

SEVAI s’est donc chargé de mettre en place des abris provisoires (qui sont toujours là à l’heure actuelle) et de construire de nouvelles maisons en collaboration avec les familles qui allaient être relogées. Ces familles aident à la construction et à l’élaboration des plans de la future maison. SEVAI se charge aussi de dispenser une éducation scolaire aux enfants des milieux ruraux touchés et de fournir à tous de l’eau potable et des installations sanitaires décentes.

 Cette année, nous avons donc contribué à l’agrandissement de l’école de Nagappattinam et à la construction d’une maison pour les victimes du tsunami.

image038.png (1373939 octets)
L’école construite pendant notre séjour sur place et les étudiantes du centre SEVAI de Nagappattinam.

  image036.png (1177398 octets)

 Maison construite pour les victimes du tsunami et la famille qui va y habiter.

4. SEVAI

“Development is not providing but promoting the poor.”

 Telle est la devise de l’ONG SEVAI, « Le développement, ce n’est pas donner au pauvre, mais le promouvoir. »

 Les missions de SEVAI :

 

·        Faire en sorte que le village soit une unité viable pour son propre développement.

·        Créer un meilleur environnement de vie.

·        Promouvoir les valeurs sociales et culturelles de la région.

·        Relancer l’économie du village.

·        Créer une structure de volontaires locaux pour l’évolution du village.

·        Créer des liens entre le village et le monde extérieur.

 

image040.jpg (13730 octets)

En ce qui concerne la santé et l’assainissement :

 

SEVAI a construit 2 centres (un à Trichy et un à Nagappattinam) où la population a accès à des installations sanitaires et à des produits d’hygiène à bas prix.  

 

SEVAI se charge aussi d’informer la population sur les risques d’une mauvaise hygiène de vie, les maladies que cela peut apporter et les gestes justes à faire au quotidien.

 

Elle apporte également, et ce dans près de 290 villages, des installations d’eau potable qui ont permis de réduire considérablement les maladies.

 

 

 

Les projets de SEVAI:

 


1.     Education pour les enfants handicapés.

2.     Maison pour les victimes du tsunami.

3.     Maisons solides pour les pauvres.

4.     Abris pour les victimes d’inondations.

5.     Projet « Génisse » (jeune vache).

6.     Etudes formelles / éducation professionnelle.

7.     Système d’éducation ouvert.

8.     Création et promotion de groupes de femmes indépendantes.

9.     Projets Eau et Assainissement.

10.  Projets à création de revenu.

11.  Partage des eaux et fermes organiques.

12.  Unité de prévention contre le SIDA.

13.  Projets de développement urbain.

14.  Centre de soutien aux femmes incarcérées.

15.  Crèches, garderies pour enfants.

16.  Centre de soin pour personnes âgées.

17.  Education continue jusqu’à obtention d’un travail.

18.  Projet de production de bateaux de pêche pour la communauté.

19.  Projet de santé publique.

20.  Centres d’information communautaires.

 

Programme après tsunami :

1.     Abris provisoires (2705)

2.     Bateaux de pêche (130)

3.     SHG - fonds tournants (64)

4.     Projet “génisse” (10 villages)

5.     Maisons définitives (1250)

6.     Dispensaire de Kodambadi (17)

7.     Programme de santé publique (13 villages)

8.     Gestion des déchets (10 villages)

9.     Micro projets communautaires

10.  Anganwadis – 13 rénovations d’école

11.  Paquets d’aide aux victimes (5000 familles)

12.  Développement de l’agriculture

13.  Programme de formation professionnelle

14.  Projets d’amélioration des abris

15.  Soin de santé et apport en nourriture d’urgence (16 villages)

Programme inondations de Trichy:

1.     Abris (467)

2.     Apport en nourriture d’urgence (2.000 familles)

3.     Kits de secours (10.000)

 

Les sponsors de SEVAI sont : Fdnf – cdB, Oxfam, Care – India, Save the children, HPI, United way, AEM, DESWOS, Helga, Benjamin Sources, ainsi que des donateurs privés d’Inde et du monde entier.

 

Depuis 1993, l’organisation SEVAI est présente dans les districts de Nagappattinam et de Karaikal pour promouvoir la construction de maisons, l’éducation professionnelle et des programmes de prévention pour l’assainissement et l’hygiène dans plus de 80 villages.

Parmi ceux-ci, 63 ont été sérieusement touchés par la catastrophe du tsunami, le 26 décembre 2004 où plus de 2.500 personnes ont perdu la vie. Sur les côtes du Tamil Nadu, le nombre de personnes décédées a atteint le nombre de 13.000 et environ 100.000 autres personnes se sont retrouvées sans abris.

SEVAI a réagi aussi rapidement et efficacement que possible, selon ses ressources et ses capacités. L’organisation s’est principalement concentrée sur l’approvisionnement en nourriture et en eau, paquets de première aide et abris provisoires. SEVAI a aussi effectué des enquêtes en milieu affecté pour analyser les vrais besoins des gens, dans le but d’être le plus efficace possible.

Dans une vision à plus long terme, SEVAI espère réhabiliter les personnes affectées et pouvoir restaurer leur vie quotidienne (construction de maisons durables, programmes générateur de revenu, entraînement professionnel, …).

5. En conclusion

Nous gardons bien entendu contact avec l’ONG SEVAI et son directeur Monsieur Govindaraju. Il nous fait parvenir régulièrement l’avancement des différents chantiers de SEVAI. Ainsi, nous ne perdons pas contact et nous pourrions collaborer de nouveau ensemble dans les années à venir.

Nous pouvons dire que notre projet de départ a bien abouti et que nous avons apporté sur place plus que ce que nous pensions. L’Inde et ses habitants nous ont apporté beaucoup aussi. Mes 6 compagnons et moi-même sommes ressortis grandis et changés de cette merveilleuse expérience qui est d’aider les autres, de se dévouer entièrement à un projet utile, qui nous a tenu à cœur et pour lequel nous avons travaillé toute l’année durant, essayant de récolter le plus de fonds possibles.

Certains ont déjà fait part de leur souhait de retourner très prochainement en Inde et de rendre visite à nos connaissances de Nagappattinam. Certains poursuivront peut-être leurs rêves et continueront de partir en projet pour faire de l’humanitaire dès qu’ils le peuvent.

 Merci encore à tous ceux qui nous ont permis de réaliser ce merveilleux Projet INDE 2006.

 Et un remerciement tout particulier à ceux qui continueront de croire en nos projets futurs … * * * * *